Skip Navigation
Twitter Facebook Linked In Google+ YouTube Pinterest
 
 
Globe
L’association du commerce
international pour les sociétés,
partout dans le monde, spécialisées
dans la destruction d’archives
National Association
for Information Destruction
 
 
 
 
 

Bienvenue à NAID-Canada

NAID-Canada est l’association nationale représentant les sociétés spécialisées dans la destruction sécurisée des données et supports d’informations.

NAID-Canada s’est donné pour mission d’accroître la prise de conscience et la compréhension de l’importance de sécuriser les opérations de destruction des données et supports d’information. Ce faisant, NAID-Canada apporte sa contribution pour garantir que les informations à caractère privé et professionnel ne soient pas exploitées à d’autres fins que celles établies à l’origine. NAID-Canada joue également un rôle actif dans le développement et la mise en œuvre de normes industrielles et de certification, comme dans la fourniture d’un ensemble de services comprenant le soutien, la communication, la formation et le développement personnel de ses membres.

NAID-Canada est une division de la National Association for Information Destruction (NAID).

Chez NAID-Canada, nous croyons que

  • Les supports représentent le maillon faible dans le cycle de vie de l’information.
  • La protection de l’information est une question vitale pour l’encadrement de toutes les entreprises.
  • Chaque entreprise devrait être soumise à l’obligation légale de protéger les données personnelles de manière appropriée.
  • Les entreprises doivent prendre autant de précautions pour la destruction de leurs documents et enregistrements que pour la protection physique des personnes présentes dans leurs locaux.
  • Il existe un risque considérable de réputation et de mise en concurrence pour les entreprises qui s’abstiennent d’appliquer des procédures de destruction sécurisées.
  • Toute entreprise est appelée à traiter des informations exigeant à terme une élimination sécurisée.
  • Les dossiers conservés devraient être détruits à intervalles réguliers selon un programme préétabli.
  • Les données d’entreprise non sensibles mises quotidiennement au rebut devraient être protégées.
  • Le recyclage ne représente pas une alternative judicieuse à la destruction de l’information.
  • Le personnel interne à l’entreprise ne devrait pas être responsable des tâches d’élimination de certaines informations.